Téléphérique de l'Aiguille du midi

100 Pl. de l'Aiguille du Midi Chamonix-Mont-Blanc

materialicons-round-820 Voir le trajet

Imaginez-vous suspendu dans les airs, survolant des sommets enneigés et des paysages alpins à couper le souffle. Embarquez pour une aventure époustouflante à bord du téléphérique de l'Aiguille du Midi, un exploit d'ingénierie qui a surmonté des défis techniques incroyables pour vous offrir un accès privilégié à l'un des panoramas les plus époustouflants des Alpes françaises. Découvrez l'histoire fascinante de ce téléphérique emblématique, de son idée originale dans les années 1920 jusqu'à sa réalisation, et comment il est devenu l'une des attractions touristiques les plus populaires de la région, attirant plus d'un million de visiteurs chaque année. Accrochez-vous, l'aventure commence ici !Le téléphérique de l'Aiguille du Midi est à la fois un défi humain et technologique. Un projet complètement fou, dont voici l'histoire.

Le téléphérique de l'Aiguille du Midi

Un projet ambitieux dès les années 1920

Situé dans les Alpes françaises, le téléphérique de l'Aiguille du Midi est une attraction touristique majeure de la région, attirant plus d'un million de visiteurs chaque année. L'histoire de la construction de cette merveille d'ingénierie remonte à plus de soixante ans et est fascinante à bien des égards. L'idée de construire un téléphérique à l'Aiguille du Midi remonte aux années 1920, lorsque le guide de montagne Lionel Terray a proposé un projet de tramway pour transporter les touristes jusqu'au sommet. Cependant, le projet n'a jamais vu le jour en raison de difficultés financières.

Le téléphérique de l'Aiguille du Midi à l'épreuve

Le 29 juin 1949 à Chamonix, les conditions météorologiques sont idéales pour les trente guides de haute montagne et chasseurs alpins qui se préparent à relever un défi colossal : prouver que la construction d'un téléphérique reliant le village au sommet de l'aiguille du Midi, culminant à 3 842 mètres d'altitude, est possible. Ce projet ambitieux implique l'utilisation d'un câble unique sans pylône sur les 1 500 mètres de dénivelé séparant le plan de l'Aiguille (2 317 m) et le sommet.

Tous les hommes présents sont conscients que la réussite de ce test grandeur nature validera la réalisation du téléphérique le plus élevé, le plus long et le plus rapide au monde. Cependant, le Crédit National, principal financeur du projet, est sceptique quant à sa faisabilité. L'octroi du prêt pour réaliser le téléphérique de l'Aiguille du Midi est donc suspendu, la banque exigeant comme garantie la réussite de ce test.

Le défi du câble test

Le câble test, qui pèse une tonne et mesure trois kilomètres, doit être tendu du sommet jusqu'au plan de l'Aiguille sans aucun support au sol. Les ouvriers transportent d'abord le câble test via la benne de service de l'ancien téléphérique jusqu'au col du Midi, qui servira de camp de base pour les années à venir. Chaque homme porte ensuite une bobine de trente kilos sur son dos pour l'ascension, qui durera une semaine. Le câble test est assemblé par section à 3 800 mètres d'altitude. Une fois la ligne reconstituée, elle est enroulée sur un treuil en bois. Pour réussir à tirer cet immense câble, sept guides français et italiens vont devoir descendre en rappel pendant neuf heures. Le défi est finalement relevé avec succès ! Le câble est laissé en place pendant un an pour vérifier sa solidité et sa résistance au gel et à l'altitude.

La construction en plusieurs étapes

[caption id="attachment_15057" align="aligncenter" width="2559"] En route vers l'Aiguille du Midi - photo Paul Hermans[/caption]

Ce n'est qu'en 1950 que le projet est lancé, lorsque la ville de Chamonix propose de construire le téléphérique de l'Aiguille du Midi pour commémorer le centenaire de l'ascension du Mont Blanc.

La société Poma prend les rênes

La construction, qui débute en 1951, est confiée à la société de construction Poma basée dans les Alpes françaises. La construction du téléphérique est un véritable défi technique, notamment à cause des travaux qui doivent être réalisés pendant l'hiver, lorsque les conditions sont les plus difficiles. Le transport des matériaux de construction jusqu'au sommet est fastidieux, et il nécessite l'utilisation de plusieurs hélicoptères.

Le téléphérique de l'Aiguille du Midi, un rêve devient réalité

En raison de la hauteur et de la complexité de la construction, le téléphérique de l'Aiguille du Midi est construit en plusieurs étapes. La première consiste à construire une station intermédiaire à Plan de l'Aiguille, à une altitude de 2 317 mètres, qui verra le jour en 1955. La deuxième étape est la construction de la station d'arrivée à l'Aiguille du Midi, qui elle n'ouvrira qu'en 1958. Finalement, c'est la gare de départ à Chamonix qui sera construite en dernier, elle n'ouvrira qu'en 1979.

Un exploit technique qui attire des millions de visiteurs

[caption id="attachment_15054" align="aligncenter" width="2048"] Téléphérique de l'Aiguille du Midi -photo Guilhem Vellut -Flickr[/caption]

En tout point, le téléphérique de l'Aiguille du Midi est une merveille d'ingénierie, avec son système à deux câbles porteurs et un câble tracteur, qui permet de transporter 70 passagers par cabine, sur une distance de 5,8 km en une vingtaine de minutes. Le trajet démarre à Chamonix, à 1 035 mètres d'altitude, et se termine à l'Aiguille du Midi, à 3 842 mètres d'altitude. Construit dans des conditions climatiques extrêmes et sur un terrain difficile, il est devenu l'une des principales attractions touristiques de la région, offrant aux visiteurs des vues spectaculaires sur les Alpes françaises et suisses.

Un panorama à couper le souffle

Arrivé à l'Aiguille du Midi, la terrasse d'observation offre une vue panoramique extraordinaire sur le Mont Blanc et les massifs environnants. Si vous en avez l'occasion, ne manquez pas cette attraction unique et passionnante.