Le Grand Palais de Paris : Lieu éphémère pour toujours

3 Av. du Général Eisenhower Paris

materialicons-round-820 Voir le trajet

Le Grand Palais de Paris est un monument emblématique de la ville lumière. Ce bâtiment à l'architecture impressionnante est construit à l'occasion de l'exposition universelle de 1900. Il est situé sur le bas de l'avenue des Champs-Elysées, il est devenu un lieu incontournable de l'histoire de France. Dans cet article, nous allons retracer l'histoire de ce bâtiment iconique.

"Ce monument a été consacré par la République à la gloire de l'art français"

Inscription sur la façade du Grand Palais

La construction du Grand Palais pour l'exposition universelle de 1900

[caption id="attachment_14982" align="aligncenter" width="2560"] Petit et le Grand Palais des Beaux-Arts, inaugurés en 1900. Photographie prise durant l'exposition.[/caption]  

À l’origine Le Grand Palais est construit pour l'Exposition Universelle de 1900. Cette exposition de renommée mondiale célèbre les réalisations de la France et du monde entier dans les domaines des arts, des sciences et de l'industrie. Mais la construction du grand Palais est aussi une magnifique occasion pour la France, de démontrer sa puissance et sa grandeur. De ce fait, ce projet très ambitieux est soutenu par de nombreux acteurs culturels et politiques de l'époque. C'est le cas notamment du président français de l'époque, Émile Loubet, et du célèbre écrivain français Émile Zola. Mais pour parvenir à cet objectif, le bâtiment doit en tous points, impressionner les visiteurs de l'exposition.

  [caption id="attachment_14986" align="aligncenter" width="646"] Le président Émile Loubet.
Par Eugène Pirou — Loubet, Emile (1838-1929) - Collection BIU Santé, Licence Ouverte, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=170792[/caption]  

Cette mission périlleuse est confiée à 4 architectes français, qui ont également travaillé sur le Petit Palais et le Pont Alexandre III. Désormais, Henri Deglane, Albert Louvet, Albert Thomas et Charles Girault doivent imaginer un bâtiment à l'architecture grandiose et aux dimensions impressionnantes. Mission réussie ? Puisque Le Grand Palais va éblouir cette année-là, la majorité des 50 millions de visiteurs, venus visiter l'exposition. Un record à l'époque !

[caption id="attachment_14990" align="aligncenter" width="1581"] Exposition universelle de Paris en 1900.[/caption]

L'architecture impressionnante du Grand Palais

[caption id="attachment_14983" align="aligncenter" width="1440"] La coupole rénovée.[/caption]

Un chantier colossal

La construction du Grand Palais est un projet de grande envergure qui va mobiliser 1500 ouvriers et techniciens pendant plus de trois ans. C'est est un exemple remarquable d'architecture de la Belle Époque et de l'Art Nouveau. Un géant qui mesure 240 mètres de long, 45 mètres de large et 45 mètres de haut, avec une surface au sol avoisinant les 72 000 mètres carrés. De plus le bâtiment est caractérisé par sa grande nef centrale, qui mesure 45 mètres de large et 13 mètres de haut et est surmontée d'une verrière en acier et en verre. Cette verrière est considérée comme l'une des plus grandes réalisations architecturales de son époque.

Une bien mauvaise surprise

Avant le démarrage des travaux de construction du Grand Palais, les ingénieurs réalisent des sondages pour tester la résistance du sol. Les résultats apportent une bien mauvaise surprise. En effet l'étude révèle une inconsistance du sol du côté de la Seine. Pour remédier à cela, les constructeurs décident de bâtir une partie du Grand Palais sur pilotis. Pour y parvenir, ils vont devoir planter 3 400 pieux de chêne dans le sol pour le stabiliser. Par contre cette opération entraîne inévitablement un retard de huit mois pour la livraison, et un dépassement colossal du budget initial crédits.

Construit pour durer

Une fois les fondations achevées, les travaux de maçonnerie peuvent commencer. Ils sont d'une ampleur gigantesque et les constructeurs doivent utiliser les moyens les plus modernes pour tenir la course contre la montre. Pour cela ils innovent en utilisant de nouvelles machines de chantier, comme des grues roulantes, des machines à vapeur ou un pont roulant. Le Grand Palais est construit avec des matériaux de haute qualité, comme le fer forgé, le verre et la pierre de taille. Les façades extérieures sont richement décorées de sculptures et de reliefs, représentant des figures allégoriques et des symboles de la science, de l'art et de l'industrie. Les pavillons situés à chaque extrémité du bâtiment sont conçus pour abriter des expositions temporaires, tandis que les galeries latérales sont prévues pour exposer des œuvres d'art et des objets de collection. L’utilisation de structures en acier pour soutenir la verrière et la toiture, permettant ainsi de construire une nef centrale sans colonnes, offrant une vue dégagée sur les expositions. Au total ce sont 200 000 tonnes de pierre et 9056 tonnes d'acier qui seront utilisés pour sa construction. Pour l'anecdote, sachez que 9000 tonnes d'acier, c'est 2000 tonnes de plus que pour la construction de la Tour Effel.

Un décor fastueux

[caption id="attachment_14989" align="aligncenter" width="1620"] Georges Récipon, L’Harmonie triomphant de la Discorde, quadrige, côté Seine.[/caption]

L'apogée des décors est atteint grâce à divers éléments artistiques. Les architectes font appel à quarante artistes contemporains pour créer une multitude de statues, de frises colorées en mosaïque et céramique, d'ornements et d'ensembles monumentaux, le tout dans le but d'embellir le Grand Palais. Alors que les façades s'orientent vers un style classique (les colonnades font penser à celles du Louvre, par exemple), les sculptures affichent un caractère résolument baroque. Parmi les plus spectaculaires, on trouve les fameux quadriges de Georges Récipon qui décorent les angles de la façade principale : d'un côté, sur la rive de la Seine, L'Harmonie triomphant de la Discorde, et de l'autre, côté Champs-Élysées, L'Immortalité devançant le Temps. Pour couronner le tout, l'inscription fièrement affichée sur la façade révèle la mission et l'objectif du Grand Palais : « Ce monument a été consacré par la République à la gloire de l'art français ».

La construction du Grand Palais a été l'un des événements les plus marquants de l'histoire de l'architecture. Dès son inauguration le 14 avril 1900, le Grand Palais a suscité l'admiration et l'engouement du public.

Un véritable lieu de rencontre

[caption id="attachment_14987" align="aligncenter" width="1425"] Grand Palais, 1900, Eugène Trutat ; conservé au muséum de Toulouse.[/caption]

Au fil des années, le Grand Palais est devenu un lieu de rencontre pour les Parisiens et les visiteurs étrangers. De nombreux événements importants ont eu lieu dans ce bâtiment, notamment des expositions d'art, des concerts, des défilés de mode et des événements sportifs. Il a également servi de lieu pour les célébrations officielles.

La restauration et l'importance actuelle du Grand Palais

[caption id="attachment_14984" align="aligncenter" width="1920"] Façade principale conçue par Henri Deglane.
Par sanchezn — Photographie personnelle, CC BY-SA 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1796136[/caption]  

Au fil du temps, le Grand Palais a subi des dommages et des détériorations qui ont nécessité de nombreuses restaurations. La dernière en date a commencé en mars 2021. En effet le Grand Palais a de nouveau fermé ses portes pour entamer une nouvelle série de travaux importants. Cette restauration rendue impérative à cause de la vétusté de certains éléments, a pour but de préserver l'architecture impressionnante du bâtiment tout en le modernisant. Pour la Nef et les galeries les travaux dureront jusqu’aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Pour le reste du monument il faudra patienter jusqu’au printemps 2025. Le Grand Palais écrit actuellement une nouvelle page de son histoire, et ce n'est sûrement pas la dernière.