La Promenade des Anglais aux origines de la "French Riviera"

Prom. des Anglais Nice Alpes-Maritimes

materialicons-round-820 Voir le trajet

La ville de Nice, autrefois une vieille bourgade italienne du royaume de Piémont-Sardaigne, a vu son destin changer lorsque l'aristocratie anglaise a commencé à la choisir comme lieu de villégiature hivernale. Cette influence a conduit à la création d'une "capitale d'hiver" pour les riches oisifs, rentiers et aristocrates itinérants de toute l'Europe. Avec son rattachement à la France en 1860 et l'arrivée du train, Nice a attiré un nombre croissant de résidents riches à la recherche de distractions et d'un climat bénéfique pour la santé.

 

La Promenade des Anglais incarne l'évolution dynamique de Nice, une ville qui a su habilement se réinventer au fil des époques. D'abord façonnée par l'afflux de touristes hivernaux au XIXe siècle, elle a ensuite embrassé l'effervescence estivale à partir des années 1930. Ce boulevard pittoresque, bordé d'hôtels somptueux, de villas élégantes, de casinos scintillants, de restaurants gastronomiques et d'églises reflétant la diversité des croyances de ses résidents, est le témoin vivant de cette métamorphose remarquable.

La Découverte de Nice par les Anglais

La prom en 1863

Au milieu du XVIIIe siècle, la ville de Nice commence à captiver les voyageurs étrangers, notamment grâce à l'écrivain anglais Tobias George Smollett. En 1764, il succombe au charme du climat méditerranéen et de la beauté naturelle de Nice. Son récit de voyage, qui vante la douceur du climat niçois, attire une vague de touristes anglais et russes, cherchant à échapper aux hivers rigoureux de leurs pays.

L'Initiative Visionnaire du Révérend Lewis Way

Dans les années 1820, le révérend anglais Lewis Way envisage un chemin pittoresque le long de la mer, dédié à la promenade et à la contemplation. Grâce à une souscription réussie auprès de ses compatriotes, le "chemin des Anglais" voit le jour en 1823, initialement comme un sentier de terre modeste mais charmant, s'étendant sur 400 mètres.

La promenade trop étroite

Promenade depuis l'embouchure en 1865

Jusqu’aux années 1850, la promenade était encore étroite et mal entretenue, mais déjà très fréquentée. C’est à travers la presse que paraissent les premiers appels à son amélioration, avec des demandes d'élargissement, d'ajout d'éclairages, de bancs en bois et de plantations en bord de mer. En 1853, la voie fut donc sécurisée et doublée, puis prolongée jusqu'à l'embouchure du Magnan en 1856, marquant le début de son expansion et de son embellissement.

La Naissance d'un Quartier Anglais

Cette affluence de visiteurs anglais transforme rapidement Nice en un lieu de villégiature prisé, donnant naissance à un quartier anglais florissant. La ville connaît une période de prospérité qui s'intensifie avec son rattachement à la France en 1860 et l'arrivée du chemin de fer en 1864, facilitant ainsi l'accès à cette destination ensoleillée.

La French Riviera

Au fil du temps, la ville a accueilli des visiteurs de toute l'Europe et même des Amériques, devenant ainsi la première représentante de cette villégiature de Riviera. Pour accommoder ces visiteurs, des villas, des hôtels et des "palais" ont été construits, formant aujourd'hui un superbe ensemble urbain entouré d'un amphithéâtre de collines typique de la géographie de Nice.

La Conception de la Promenade

De Sentier à Avenue Majestueuse

Embed from Getty Images

Ce sentier humble connaît une transformation spectaculaire au fil des années, évoluant pour devenir une avenue imposante, inaugurée officiellement en 1931. Bordée de palmiers et de ses emblématiques chaises bleues, la Promenade des Anglais s'étire aujourd'hui sur 8 kilomètres, offrant une vue imprenable sur la baie des Anges.

L'Éclat Architectural et le Luxe

L'Âge d'Or des Hôtels et des Pavillons

Embed from Getty Images

L'essor de la Promenade des Anglais fut marqué par l'ouverture de l'Hôtel Victoria, le premier hôtel à s'établir sur cette avenue pittoresque. Dirigé par le maître d'hôtel sicilien Gioanni Zichitelli, il accueillit des personnalités notables, dont l'ancienne reine de Hollande, Anna Pavlovna de Russie. Cette période vit également l'émergence de divers pavillons et villas, dont le Pavillon Pollan, une structure architecturale emblématique née de la réunion et de la rénovation de deux bâtiments anciens entre 1847 et 1853.

Le Casino de la Promenade, bien que de courte durée, marqua également cette époque, ouvrant ses portes en janvier 1854 avant de fermer quelques mois plus tard en raison d'une faillite. Malgré sa fermeture rapide, il symbolise l'ambiance festive et luxueuse qui commençait à s'installer sur la Promenade.

Les Hôtels de Luxe et Palaces

À la fin du XIXe siècle, la Promenade des Anglais devient le théâtre de constructions hôtelières luxueuses pour accueillir un afflux croissant de touristes. L'Hôtel Régina, par exemple, a accueilli la reine Victoria d'Angleterre à trois reprises, témoignant de son statut de lieu de séjour de choix pour la royauté et l'élite.

L'Hôtel Negresco : Une Légende Vivante

Le Negresco

L'Hôtel Negresco, construit en 1913, incarne l'élégance de la Belle Époque. Fondé par Henri Negresco, il attire rapidement la jet-set internationale, des politiciens et des têtes couronnées. Sa propriétaire, Jeanne Augier, le transforme en un musée vivant, abritant une collection précieuse d'œuvres d'art et de mobilier.

Évolution et Expansion : Un Lieu de Culture et de Loisirs

Embed from Getty Images 

Au fil des années, la Promenade des Anglais continua de s'étendre et de s'embellir, accueillant des établissements de plus en plus luxueux et des jardins publics pour le plaisir des résidents et des visiteurs. Le Jardin des Plantes, créé en 1851-52, offrait des allées bordées de bancs convergeant vers un bassin central, un lieu de détente et de contemplation pour les habitants et les visiteurs.

Les pavillons, tels que le Pavillon Gilly, devinrent des lieux de concerts, et de nouveaux établissements, comme le Parc aux Roses, ouvrirent leurs portes, offrant des espaces verts luxuriants au sein de la ville en expansion. Les maisons Donaudy et l'Hôtel des Anglais, situés à l'extrémité orientale de la Promenade, témoignent également de l'expansion et de l'évolution continues de cette avenue emblématique.

À travers ces développements, la Promenade des Anglais s'est transformée d'une simple voie en un boulevard luxueux, attirant des visiteurs du monde entier et devenant un symbole de la richesse et de la culture de Nice.

La Promenade Aujourd'hui

Patrimoine mondial de l’UNESCO

Nouvelle chaise Bleue de Nice 3

Le 27 juillet 2021, Nice et sa célèbre Promenade des Anglais ont été inscrites au Patrimoine mondial de l'UNESCO, reconnaissant ainsi 200 ans d'histoire cosmopolite et l'attraction des riches hivernants attirés par les bienfaits du climat méditerranéen de la ville. Cette distinction, qui couvre plus de 500 hectares, inclut notamment la Promenade des Anglais en bord de mer.

L'inscription au patrimoine de l'UNESCO est censée apporter un prestige international significatif à la ville, favorisant ainsi le tourisme et l'économie locale. Elle vise également à renforcer la sensibilisation du public et à protéger contre les aménagements destructeurs grâce à un règlement d'urbanisme patrimonial.

Un Lieu de Vie Incontournable

Promenadedesanglais

Aujourd'hui, la "Prom'", comme l'appellent affectueusement les Niçois, est un véritable lieu de vie. Elle est le théâtre de diverses activités, des promenades paisibles aux joggings matinaux, en passant par les balades à vélo et en roller. Les boutiques de luxe, les casinos et les plages qui la bordent ajoutent à son charme, faisant d'elle un lieu de prédilection pour les locaux et les touristes.

Un Témoin de l'Histoire

Embed from Getty Images

De tout temps la Promenade des Anglais a été le témoin de rassemblements joyeux et d'épisodes mémorables, Du moins jusqu'à ce  14 juillet 2016, ou la "prom'" allait devenir le théâtre d'une horreur inimaginable, qui laissera une empreinte indélébile dans les cœurs et les mémoires. En cette nuit sombre, les festivités de la fête nationale ont été brutalement interrompues par un acte de terreur barbare, faisant 86 victimes et blessant 459 personnes.

Cette tragédie, qui résonne encore profondément dans la mémoire collective, coexiste désormais avec la splendeur et la richesse historique de la Promenade, témoignant de la résilience et de l'évolution constante de ce lieu depuis ses premiers jours d'existence au début du XIXe siècle. Alors que vous soyez de passage ou que vous décidiez de vous y attarder, la Promenade des Anglais vous invite à créer vos propres histoires, à rejoindre les récits qui résonnent entre ses palmiers et ses vagues depuis des siècles.