La Tour Perret : Symbole de la renaissance d'Amiens

Tour Perret Amiens Somme

materialicons-round-820 Voir le trajet

La Tour Perret, fièrement dressée à 104 mètres au cœur d'Amiens, est un symbole de l'ingéniosité architecturale et de la résilience post-guerres. Ce gratte-ciel, le premier en béton armé de France, et le plus haut d'Europe jusqu'en 1967, raconte une histoire de destruction, de renaissance et d'innovation.

Les Origines d'une reconstruction

Dessin du projet de réaménagement de la place Alphonse Fiquet avec la Tour Perret (Archive départementale de la Somme, Auguste Perret)

En 1945, la ville d'Amiens porte les cicatrices profondes de la guerre. Le conflit a laissé son patrimoine immobilier gravement meurtri, avec 60 % des bâtiments affectés. La destruction est vaste et sélective : 6 305 structures s'effondrent en ruines, tandis que plus de 14 000 autres portent les stigmates de dommages partiels. Ces plaies urbaines s'étendent sur 140 hectares, tissant un chemin de désolation depuis le pied de la majestueuse cathédrale, traversant le pittoresque quartier de Saint-Leu, et s'étendant jusqu'aux boulevards intérieurs et à la gare Saint-Roch. Le quartier de la gare du Nord, ainsi qu'une partie des quartiers Saint-Pierre, Saint-Acheul et du faubourg de Hem, sont également enveloppés dans ce voile de destruction, témoignant silencieusement de l'impact dévastateur de la guerre sur le cœur historique d'Amiens.

Le projet de reconstruction est lancé. En 1942, Perret est chargé de reconstruire la gare et de requalifier la place Alphonse Fiquet, un projet qui durera jusqu'en 1951​​.

Auguste Perret, l’architecte de la Tour Perret

Auguste Perret architecte 1932

L'architecte Auguste Perret en 1932, (dessin de Nadine Bilis)

Né en 1874, Auguste Perret, reprend la direction de l'entreprise familiale en 1905, se spécialisant dans le béton armé. À une époque où l'architecture est en pleine mutation à cause de la révolution industrielle, Perret se distingue par ses compétences techniques et son approche conceptuelle unique​​.

Construction et Défis Techniques

Tour Perret Amiens

La Tour Perret définitivement intégrée dans le paysage amiénois

Le chantier de la Tour Perret débute en 1949. Avec ses fondations profondes de 19 mètres et l'utilisation de 4000 tonnes de béton, la tour devient un véritable exploit de l'ingénierie de l'époque. Ses 26 étages s'élèvent en trois sections distinctes : une base carrée de 19 étages, suivie d'une section polygonale de 5 étages, et couronnée par une conciergerie au dernier étage​​​​.

Architecture et Symbolisme

Amiens - Tour Perret

Photo Fred Romero - Flick'r

L'architecture de la Tour Perret est emblématique de l'approche de Perret envers le béton, qu'il considérait comme un matériau noble. Il innova en traitant le béton de façon artisanale, ce qui permit d'obtenir des surfaces esthétiquement agréables et de créer une structure à la fois classique et symétrique. La tour symbolisait le renouveau d'Amiens, rappelant un beffroi moderne et s'imposant comme un immeuble résidentiel et de bureaux​​​​.

Le Gratte-ciel fantôme