Convoi n°69 en gare de Bobigny, départ vers l'enfer

151 Av. Henri Barbusse Bobigny

materialicons-round-820 Voir le trajet

"Si l'écho de leurs voix faiblit, nous périrons"

Lorsque le 7 mars 1944, le convoi n°69 quitte la gare de Bobigny, les 1501 déportés qui s’entassent dans les wagons à bestiaux, ignorent qu’ils viennent de prendre un train pour l’enfer. Entre 1943 et 1944, la gare de Bobigny, près de Paris, reste et restera un témoin immuable de la Shoah en France. Depuis ses quais, 22453 prisonniers juifs seront déportés, principalement vers le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, marquant l'un des chapitres les plus sombres de l'Histoire.

 

 

Une gare entre Drancy et Aushwitz

Birkenau gate

A cette époque le camp de Drancy, est en France, le principal point de départ vers les camps nazis. A lui seul, ce camp d’internement a vu transiter plus de 80% des Juifs déportés de France. Au total ce camp sera le point de départ de 21 convois entre le du 18 juillet 1943 au 17 août 1944.

Initialement, les départs se faisaient depuis la gare du Bourget-Drancy. Du moins jusqu’à ce que Alois Brunner, le responsable nazi du camp, décide en juillet 1943 d'organiser ces départs de la gare de Bobigny qu’il juge plus pratique et plus discrète.

Le Convoi 69, un convoi parmi tant d'autres

C’est ainsi que le 7 mars 1944, le Convoi 69 et ses 1501 déportés quitte la gare de Bobigny pour rejoindre le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. Le train est géré par les chemins de fer français jusqu'à la frontière allemande, avant que le personnel de la Reich Bahn ne vienne prendre en charge le train jusqu’à sa destination finale.

Arrivé à Auschwitz le 10 mars, 190 personnes sont sélectionnées pour le travail forcé, tandis que les 1300 autres seront conduites vers les chambres à gaz. Ce convoi qui est l'un des 3 plus importants partis de France, comptera seulement 20 survivants en 1945. Le convoi 69 est l'un des 3 convois de déportés juifs les plus importants.

 

La gare de Bobigny, lieu de mémoire

Gare de Bobigny 26 mars 2023 - 07

Inaugurée officiellement en 2023, en présence de Serge Klarsfeld, de rescapés et de leurs familles, la gare de Bobigny reste un symbole poignant de l'histoire de la Shoah et de la résilience humaine. La gare de Bobigny, préservée dans son état d'origine, est désormais un lieu de mémoire, reconnu comme monument historique depuis 2005.

 Ouverte au public, elle offre des panneaux pédagogiques et des visites guidées, éduquant sur les horreurs de la Shoah. Sa restauration rendue possible grâce au soutien de la SNCF, de l'Union européenne et de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, permet de rendre hommage à toutes ces personnes disparues, et aussi de se souvenir de cette période sombre et de ne jamais oublier ces événements