Le 5bis rue de Verneuil, point des repères de Gainsbourg

5bis Rue de Verneuil Paris

materialicons-round-820 Voir le trajet

Au cœur du 7e arrondissement de Paris, nichée dans une rue tranquille, se trouve une maison qui a abrité l'un des plus grands artistes français du XXe siècle, Serge Gainsbourg. Le 5 bis rue de Verneuil est plus qu'une simple adresse, c'est un lieu de pèlerinage pour les fans de Gainsbourg, un monument à la mémoire de l'homme à la tête de chou, et bientôt, un musée dédié à sa vie et à son œuvre. Mais avant tout, c'est un lieu qui raconte l'histoire de l'artiste, de sa vie de famille, de sa carrière musicale et de sa personnalité unique. C'est un lieu qui mérite d'être visité, que vous soyez un fan de Gainsbourg, un amateur de musique, ou simplement un voyageur curieux.

La Façade Extérieure : Un Hommage Vivant à Gainsbourg

La façade de la maison au 5 bis rue de Verneuil est en elle-même une œuvre d'art en constante évolution. Depuis la mort de Gainsbourg en 1991, elle est devenue un tableau vivant où les fans viennent laisser leur marque. Recouverte de graffitis colorés, de dessins et de messages d'amour pour l'artiste, la façade est un hommage vibrant à Gainsbourg. Parmi les dessins, on peut souvent apercevoir une fresque représentant le visage de Gainsbourg, comme un gardien silencieux qui veille sur la rue. L'aspect brut et spontané de ces graffitis contraste avec l'élégance discrète de la maison, créant un mélange unique qui reflète parfaitement l'esprit de Gainsbourg : à la fois raffiné et rebelle. La façade de la maison est un spectacle en soi, un lieu où l'art et l'émotion se rencontrent, rendant chaque visite à la rue de Verneuil inoubliable.

L'histoire de la Maison

Un Amour Caché

Serge Gainsbourg, peintre et compositeur, était fou amoureux de l'icône de la décennie, Brigitte Bardot. En 1967, alors que Bardot était mariée au milliardaire Gunther Sachs, Gainsbourg et elle entretenaient une relation secrète. Ils se retrouvaient chez elle, avenue Paul Doumer, mais Gainsbourg voulait un endroit plus discret. C'est alors qu'il a repéré la maison de la rue de Verneuil.

L'Acquisition de la Maison

Gainsbourg a emmené Bardot visiter la maison, et l'agent immobilier, comprenant la situation fantastique dans laquelle il se trouvait, a chassé les autres visiteurs en déclarant que la maison était déjà vendue. Gainsbourg l'appelait "mon hôtel particulier", même si derrière le mur se cachaient de vieilles écuries. L'appartement a été transformé en duplex, où le noir a trouvé sa place avec classe et mystère.

Un Lieu de Création

La maison était plus qu'un simple lieu de vie pour Gainsbourg, c'était un lieu de création et d'inspiration. C'est là qu'il a composé certaines de ses plus belles chansons, et c'est là qu'il a créé son univers esthétique unique. La maison était un reflet de l'artiste : mystérieuse, élégante et pleine de surprises.

C'est dans cette maison que Gainsbourg a composé certaines de ses plus belles chansons, dont le scandaleux "Je t'aime moi non plus". Après la rupture avec Bardot, Gainsbourg a décidé de ne pas habiter la maison. Il préférait rester à l'hôtel, une chambre envahie par la présence de Bardot. C'est seulement quand il a commencé une relation sérieuse avec Jane Birkin qu'ils ont décidé d'emménager ensemble à cette adresse.

Un musée de Son Vivant

Dans la maison chaque objet a sa place, et pas question de le déplacer, sous peine de se faire « engueuler ». Serge Gainsbourg était un maniaque de l’ordre et il aimait soigneusement ranger ses nombreux objets. Au fil des années, Gainsbourg a fini par créer un véritable « musée privé ». Chaque bibelot, chaque meuble, chaque œuvre d'art avait sa place précise, reflétant la personnalité méticuleuse et artistique de Gainsbourg.

La Vie de Famille de Gainsbourg

Une Nouvelle Vie avec Jane Birkin

Après la rupture avec Bardot, Gainsbourg a rencontré Jane Birkin sur le tournage du film "Slogan". Malgré un début difficile, leur relation s'est intensifiée et ils ont décidé d'emménager ensemble au 5 bis rue de Verneuil. C'est dans cette maison qu'ils ont vécu une dizaine d'années, et c'est là qu'est née leur fille, Charlotte.

Un Foyer Rempli d'Amour

La maison de la rue de Verneuil a été le théâtre de nombreux moments heureux pour la famille Gainsbourg-Birkin. C'est là que Charlotte a grandi, entourée de l'amour de ses parents et de la musique de son père. Malgré la séparation de Gainsbourg et Birkin, la maison est restée un lieu de rassemblement pour la famille.

Un Artiste Solitaire

Après la séparation avec Birkin, Gainsbourg a vécu seul dans la maison de la rue de Verneuil. Il a continué à composer de la musique et à vivre sa vie à son propre rythme. Malgré sa solitude, il était toujours impeccablement propre, contrairement à sa légende.

Les Dernières Années

Dans les dernières années de sa vie, Gainsbourg a partagé la maison avec Bambou et leur fils Lulu, ses derniers compagnons de route. Même après sa mort en 1991, la maison est restée telle qu'elle était, comme si Gainsbourg allait revenir à tout moment.

La Maison Aujourd'hui

Un Lieu de Pèlerinage

Depuis la mort de Gainsbourg en 1991, le 5 bis rue de Verneuil est devenu un lieu de pèlerinage pour ses fans. La façade de la maison est couverte de graffitis colorés et d'une fresque représentant Gainsbourg. C'est un lieu où les fans du monde entier viennent rendre hommage à l'artiste.

Un Musée en Devenir

Aujourd'hui, la maison de Serge Gainsbourg est en cours de transformation en un musée entièrement dédié à l'artiste. Le musée comprendra une librairie-boutique, un café qui se transformera en piano-bar la nuit, et un espace d'exposition retraçant les différentes époques de la vie de l'artiste. L'ouverture du musée, initialement prévue pour 2022, a été reportée à juin 2023 en raison de retards.

En conclusion

Le 5 bis rue de Verneuil est plus qu'une simple maison, c'est un lieu chargé d'histoire et d'émotion. Que vous soyez un fan de Serge Gainsbourg, un amateur de musique, ou simplement un voyageur curieux, une visite à cette adresse est un incontournable lors de votre passage à Paris. Alors, la prochaine fois que vous vous promenez dans le 7e arrondissement, n'oubliez pas de faire un détour par la rue de Verneuil. Qui sait, peut-être que l'esprit de Gainsbourg vous inspirera une mélodie ou deux.