L’Assaut sur le Manoir de Brécourt : Une leçon de courage et de stratégie
L'HISTOIRE EN BREF
L'Assaut des Parachutistes à Sainte-Mère-Église
L'HISTOIRE EN BREF
Le courage de Dick Winters et de la 101ème Division Aéroportée
 
Utah Beach : la Libération sur les plages du Cotentin
L'HISTOIRE EN BREF
La 1ère Brigade Spéciale américaine : Une histoire du Génie sur Utah Beach
L'HISTOIRE EN BREF
Opération Neptune : La Phase Déterminante du Débarquement en Normandie
L'HISTOIRE EN BREF
Les Higgins Boats : L'une des clés de la Victoire en Normandie
L'HISTOIRE EN BREF
Les Commandos Kieffer : Des Français débarquent en Normandie
L'HISTOIRE EN BREF
L'Incroyable Destin de John Steele dans la Nuit du 5 au 6 Juin 1944
L'HISTOIRE EN BREF
Pegasus Bridge : Une cible emblématique du Débarquement en Normandie
L'HISTOIRE EN BREF
L'Opération PLUTO : Après Mulberry, l’autre Chef-d'œuvre du Génie militaire Anglais
L'HISTOIRE EN BREF
La Batterie d'Azeville : Une défense acharnée
L'HISTOIRE EN BREF
La Batterie de Crisbecq : Un bastion allemand imprenable ?
L'HISTOIRE EN BREF
Sword Beach : un objectif majeur du D-Day
L'HISTOIRE EN BREF
La Batterie de Longues-sur-Mer : Bastion du Mur de l'Atlantique en Normandie
L'HISTOIRE EN BREF
Les forces Britanniques en Normandie : Un atout majeur de l'Opération Overlord
L'HISTOIRE EN BREF
Juno Beach, 6 juin 1944 : Les Canadiens franchissent le mur de l'Atlantique
L'Histoire en Bref
Le port Mulberry d'Arromanches : Facteur Clé de la Victoire Alliée
L'HISTOIRE EN BREF
Gold Beach : Objectif Majeur du débarquement Anglais
L'HISTOIRE EN BREF
L'assaut héroïque sur la Pointe du Hoc
Dans l'un des actes les plus audacieux du D-Day, le 6 juin 1944, une unité spéciale de 225 Rangers américains, sous le commandement du lieutenant-colonel James E. Rudder, s'est lancée à l'assaut de la Pointe du Hoc.
Le rôle crucial des Amérindiens lors du Débarquement en Normandie
Découvrez l'histoire méconnue des Amérindiens qui ont joué un rôle déterminant lors du Débarquement en Normandie. Plus de 44,000 guerriers ont participé, marquant de leur empreinte l'un des tournants de la Seconde Guerre mondiale. Leur bravoure, symbolisée par des figures héroïques telles que Charles Shay, ainsi que leur rôle unique en tant que "code talkers", révèle une page cruciale mais tardivement reconnue de l'histoire militaire.
Le Cimetière américain de Colleville-sur-Mer : un hommage éternel aux héros du Jour J
Le Cimetière américain de Colleville-sur-Mer, surplombant Omaha Beach, honore les 9 386 soldats américains qui ont donné leur vie lors de la bataille de Normandie, en commémorant leur sacrifice dans un cadre paisible et mémorable.
WN 72 : Élément clé de La Défense d'Omaha Beach
Le 6 juin 1944, le Jour J, les forces alliées lancent leur assaut sur les plages de Normandie. Omaha Beach est une cible stratégique, vigoureusement défendue par les forces allemandes. Parmi les fortifications, le WN 72 occupe une position clé, couvrant Vierville-sur-Mer et l'accès à l'intérieur des terres.
WN 62 : les allemands au cœur de la bataille d'Omaha Beach
Le WN 62, l'un des bastions les plus puissants du Mur de l'Atlantique à Omaha Beach, incarne la résistance acharnée des forces allemandes lors du débarquement du 6 juin 1944. 
EASY RED, un secteur hautement stratégique
Le 6 juin 1944, lors du Jour J, le secteur d'Easy Red sur Omaha Beach est devenu le théâtre d'une bataille féroce. Les soldats du 16e Régiment d'Infanterie, soutenus par les Gap Assault Teams, ont affronté des défenses allemandes redoutables pour ouvrir la voie à l'invasion alliée, affrontant des mers agitées et des positions de défense massives. 
La 29e Division d'Infanterie : La charge héroïque sur Omaha Beach
Au cours du débarquement sur Omaha Beach le 6 juin 1944, la 29e division d'infanterie américaine, surnommée "Blue-and-Gray Division", a affronté des défenses allemandes redoutables. Le major-général Charles H. Gerhardt a guidé ses troupes à travers des tirs nourris, permettant à ses hommes de sécuriser une tête de pont cruciale malgré de lourdes pertes.
Omaha Beach, le 6 juin 1944 : Une vision de l’enfer
Le 6 juin 1944, les forces alliées déferlent sur Omaha Beach, affrontant une résistance acharnée pour établir une tête de pont décisive vers la libération de l'Europe.
La 1ère division d'infanterie américaine : L'histoire héroïque de la Big Red One
La 1ère division d'infanterie américaine, connue sous le nom de "The Big Red One", a joué un rôle déterminant lors du débarquement sur Omaha Beach le 6 juin 1944, marquant un tournant décisif dans la libération de l'Europe malgré de lourdes pertes.
Le destin tragique du LCH 185
Si vous êtes à Hermanville sur mer, vous apercevrez en bord de mer une stèle discrète, qui commémore le destin tragique de l’équipage du Landing Craft 185 (LCH 185), un navire essentiel lors du débarquement de Normandie.
L'aviation, facteur clé de la réussite du débarquement
L'aviation le jour J va jouer un rôle déterminant dans la réussite du débarquement. Plus généralement son rôle est décisif pour reconquérir l'Europe occupée.
Omaha Beach : Un lieu synonyme de courage et de sacrifice
En foulant le sable d'Omaha Beach, et alors que vous serez bercés par le murmure incessant des vagues, n'oubliez jamais que cette plage a servi de théâtre à l'un des moments les plus cruciaux de l'Histoire. En effet ce bout de terre long de 6 kilomètres, situé entre les villages de Vierville-sur-Mer et Saint-Laurent-sur-Mer,  sera marqué pour toujours par le fer et le feu de la guerre. Car sur cette plage le 6 juin 1944, de nombreux soldats courageux sont venus au péril de leurs vies, débarquer par milliers,  pour tenter de liberer l'Europe du nazisme.
Opération Fortitude : L'art de tromper l'ennemi
L'opération Fortitude est une opération de désinformation massive de la part des Alliés pour cacher leurs plans pour le jour J. En effet les alliés veulent dissimuler aux Allemands leur intention de débarquer en Normandie. Pour ce faire ils doivent persuader les Allemands que la principale invasion ciblera le Pas de Calais ou la Norvège plutôt que la Normandie. D'ailleurs ce plan est jugé totalement crédible par Hitler et ses généraux vu la proximité du Pas de Calais avec l'Angleterre.