Opération Fortitude : L'art de tromper l'ennemi
L'opération Fortitude est une opération de désinformation massive de la part des Alliés pour cacher leurs plans pour le jour J. En effet les alliés veulent dissimuler aux Allemands leur intention de débarquer en Normandie. Pour ce faire ils doivent persuader les Allemands que la principale invasion ciblera le Pas de Calais ou la Norvège plutôt que la Normandie. D'ailleurs ce plan est jugé totalement crédible par Hitler et ses généraux vu la proximité du Pas de Calais avec l'Angleterre.
Les commandos Kieffer : Retour à la maison
Les Commandos Kieffer désignent les hommes du 1ᵉʳ bataillon de Fusiliers Marins Commandos créé au printemps 1942 en Grande-Bretagne par la France libre et leur commandant Philippe Kieffer.
Les Chars Sherman DD : Des mastodontes flottants
L'opération Overlord prévoit de lancer les chars Sherman DD à 4 km du rivage, pour appuyer l'infanterie et détruire les défenses ennemies sur les plages. A l'origine les chars amphibies sont imaginés et conçus pendant la première guerre mondiale. D'ailleurs une version flottante du char britannique Mark IX est à l'essai à la fin de la guerre en novembre 1918. Le développement s'est poursuivi tout au long de l'entre-deux-guerres. Pendant les préparatifs de l’opération Overlord, les planificateurs comprennent qu'il est nécessaire d’imaginer de nouveaux outils offensifs. Ces nouvelles machines doivent être capables de renforcer la mobilité et la puissance de feu des blindés alliés. En avril 1943, c'est le général anglais Percy Hobart qui devient responsable de la mise en œuvre opérationnelle de la 79ème division blindée. De ce fait Hobart envisage de réaliser une série de tests en apportant des modifications à ses chars. Ses idées inventives permettent…
L'aviation, facteur clé de la réussite du débarquement
L'aviation le jour J va jouer un rôle déterminant dans la réussite du débarquement. Plus généralement son rôle est décisif pour reconquérir l'Europe occupée.
Les canadiens débarquent en France
En 1939 l'armée Canadienne compte 8000 hommes. En 1944, avant le jour J, plus d'un million de Canadiens sont prêts à partir se battre contre les nazis. Des Canadiens venus pour combattre l’occupant allemand sur les plages de Normandie. Ainsi ce matin du 6 juin 1944, quinze mille soldats canadiens ont débarqué sur Juno Beach. Ces héros qui ont traversés l'océan, sont venus courir et ramper sous le feu ennemi avant de le faire taire définitivement.
L'incroyable histoire des infirmiers Wright et Moore
C'est ici, dans la petite église d'Angoville-au-Plain, que commence l'incroyable histoire des infirmiers parachutistes Robert Wright et Kenneth Moore. Le petit hameau est situé à quelques kilomètres seulement, d'Utah beach.
Les Rangers à l'assaut de la Pointe du Hoc
L'assaut sur la Pointe du Hoc par les Rangers américains est un des épisodes les plus marquants du débarquement de Normandie. Elle reste comme l'une des opérations militaires les plus cruciales de la Seconde Guerre mondiale. En dépit des lourdes pertes, ces hommes ont accompli leur mission dans un acte d'héroïsme et de sacrifice.
Omaha Beach : Un lieu symbole de courage et de sacrifice
En foulant le sable d'Omaha Beach, et alors que vous serez bercés par le murmure incessant des vagues, n'oubliez jamais que cette plage a servi de théâtre à l'un des moments les plus cruciaux de l'Histoire. En effet ce bout de terre long de 6 kilomètres, situé entre les villages de Vierville-sur-Mer et Saint-Laurent-sur-Mer,  sera marqué pour toujours par le fer et le feu de la guerre. Car sur cette plage le 6 juin 1944, de nombreux soldats courageux sont venus au péril de leurs vies, débarquer par milliers,  pour tenter de liberer l'Europe du nazisme.
Montgomery, l'éternel combattant
Le jour J, Montgomery dirige les opérations terrestres alliées en Normandie. Face à lui, il retrouve le général Rommel qu'il a déja battu dans le desert. Ce général dirigera ses troupes jusqu'en Allemagne. Ses choix opérationnels et sa forte personnalité ont fait de lui un personnage controversé.
Les ports artificiels Mulberry d'Arromanches : La clé de la victoire alliée en Normandie
Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Alliés ont réussi à réaliser une prouesse technologique remarquable pour assurer leur victoire en Normandie : les ports artificiels Mulberry. Ces ports en eau profonde ont joué un rôle crucial dans le ravitaillement des troupes alliées fraîchement débarquées sur les plages normandes. Cet article met en lumière l'importance stratégique des ports Mulberry, leur construction complexe et leur impact sur le succès de l'opération Overlord.